Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 avril 2009 5 10 /04 /avril /2009 18:59

Je travaille très souvent à base des photos que je prends comme on prend des notes. La différence avec les photos habituelles est que je prends des clichés non pour eux-mêmes mais dans le but d'en faire une base de départ pour une aquarelle aboutie. Cela change tout. Quand on a en vue ultime une peinture la photo n'est plus qu'un support, un aide-mémoire, un outil. Elle ne s'impose plus avec le risque de créer une mauvaise  aquarelle, copie de photo; on voit en effet de nombreuses expositions où la photo s'impose à travers certaines peintures parce que l'artiste n'a pas su s'affranchir de la vue  étriquée de son appareil. Par exemple, il ne supprime pas l'écrasement de perspective que produit un télé de 100 à 135 mm ou équivalent numérique.

Travailler sur la base de notations photographiques nécessite à la fois distance et discipline. Je rassemble les photos prises et retravaille le motif jusqu'à ce qu'il donne satisfaction . La photo permet de prendre de la distance par rapport au motif; les meilleures compositions s'imposent d'elles-mêmes. C'est véritablement le moyen de m'éloigner de la dictature de la photographie, le moyen de la soumettre à la discipline du dessin et de ne l'utiliser que comme une aide précieuse comme Degas l'a fait si bien dans sa série de la toilette.




J'utilise du papier Arches 300 grammes grain fin, bien adapté au degré de précision que je recherche .J'ai essayé d'autres papiers comme le Bockinford ou le Fabriano qui sont de bons papiers mais je reviens toujours au papier Arches et je ne suis pas le seul.Depuis peu je travaille aussi sur du papier aquarelle collé sur carton (Canson); je regrette seulement que le support qui était épais (2 à 3 mm) soit désormais trop mince (1 mm) ce qui est moins pratique pour faire des encadrements flottants. Je vernis ces aquarelles faites sur support cartonné à l'instar de mon ami Fernand Lamy qui vernit ses aquarelles sans dommage depuis 20 ans.

On peut aussi coller les aquarelles papier sur un support Dibond en aluminium; cela garantit une planéité parfaite. Mais le poids final s'en ressent bien évidemment. L'encadreur peut ainsi parfaire un encadrement flottant de toute beauté. J'utilise du vernis Polydiam satiné ou

mat.

Couleurs: surtout Winsor and Newton , Schmincke et Sennelier. Chaque marque a ses points forts qu'il faut apprendre à connaître. Par exemple le Rose Opéra de Winsor and Newton est sans équivalent en termes de fraîcheur et de puissance du colori dans les autres marques. Son problème reste cependant son manque de permanence théorique dans le temps


Il m'arrive dans certains cas où je souhaite un éclat puissant des couleurs, de mélanger l'aquarelle avec des encres Sennelier ou Colorex.J'ai cependant des craintes sur la conservation de ces encres dont la fixité à la lumière n'est pas garantie : le mélange avec de l'aquarelle extra fine devrait limiter les dégats éventuels. Pour l'instant et après plusieurs années de pratique je n'ai pas constaté de détérioration sensible des parties peintes partiellement avec des encres.

Pinceaux: petit gris Isabey ou Raphael.  J'ai des pinceaux de martre mais les petit gris me conviennent parfaitement. Pour les grands aplats des fonds j'utilise avec générosité les pinceaux pour peintres en batiment que l'on trouve dans les grandes surfaces de bricolage  ou des spalters.

 

 

Pour le pastel j'utilise toutes les marques car le nombre de nuances et les éventails de dureté dont on a besoin sont presque infinis. Il m'est arrivé de fabriquer des batons de pastel pour des teintes que je ne trouvais pas dont un grenat à tendance violet. Support: Pastel Card ou Art Spectrum. Le nouveau Mi-Teintes Touch de Canson qui ressemble à ArtSpectrum est excellent. Je l'adopte d'emblée.

 

voir autre site web   www.malnatipastel.fr

 

Le meilleure rapprt qualité/prix des pastels est certainement Jaxell, la version en craies rondes et non carrées.

Finalement le couple gagnant est pastels Girault mi-durs, mi-tendres qui se plient à tous les styles associés aux pastels Schmincke, ultra doux pour les glacis.

A la place de Schmincke on peut aussi utiliser Unison dont la gamme de couleur est subtile mais qui sont plus durs que Schmincke.

 

Je viens d'inaugurer une formule intéressante; je colle une feuille Art Spectrum sur une plaque d'aluminium Dibond à l'aide de colle Planatol. Le collage est parfait. On peut aussi utiliser un support bois ou plaques de contre plaqué de 3mm minimum. L'avantage de l' Art Spectrum est qu'on peut peindre à la gouache ou à l'acrylique en sous-couche. J'ai choisi la gouache -comme Degas.

Pour l'encadrement j'ai choisi une boite noire de 3 cm de profondeur. Le pastel est monté en flottant: l'effet est excellent.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by François Malnati
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Malnaquarelle
  • Malnaquarelle
  • : galerie d'aquarelles, dessins et pastels
  • Contact